Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

Conversation Quotidienne

  • Les graines de cannabis CBD, un marché en progression

     

    Person Holding Green Canabis

    For several years now, cannabis is also being studied for its cannabidiol or CBD for a therapeutic purpose, but also for the field of cosmetics and as a food supplement. Some countries have even already adopted the use of CBD in the medical setting. As a follow-up to this, more and more farmers are refining their search for the best CBD cannabis seeds to get the best result and make the best crosses.

     

    Cannabis CBD, a thriving global market

    Un marché en plein boom dans le monde, le cannabis CBD fait parler de lui. En Suisse, selon les grands patrons des productions de cannabis, la moitié des consommateurs ont plus de 60 ans, ce qui illustre bien l'effet médical recherché et retrouvé dans le CBD.

    Dans beaucoup de pays d'Europe, on constate un regain d'intérêt pour le cannabis CBD pour ses effets thérapeutiques et ses produits dérivés. Les malades et les personnes âgées sont les plus concernées. Dans d'autres pays comme le Canada, l'intérêt est tel que le produit est souvent en rupture de stock chez les distributeurs.

     

    Juanita La Lagrimosa, variété à l'origine du CBD

    Juanita La Lagrimosa is one of the 10 most concentrated varieties of cannabis in CBD, making it the ideal variety for medical use. For this, the Juanita La Lagrimosa won several cups in 2015.

    This medical cannabis strain was obtained by crossing a Reina Madre plant and a Diesel that is a male from Mexico with a CBD level of 9% and a THC level of 7%. The effects of this variety are very relaxing and the rate of THC does not make you hover so far.

    This medical marijuana variety, which is well known but rather rare, has fruity flowers and is cultivated in many environments.

     

    Varieties derived from the Juanita La Lagrimosa

    Thanks to an experiment with Juanita La Lagrimosa, several other varieties can be obtained, while keeping a high rate of CBD, but also a certain level of THC, and keeping the majority of the properties.

    According to Ziva Cooper, Director of Cannabis Research at the University of California, "  The positive medical effects of CBD can be achieved by adding a certain amount of THC. CBD cannabis with 0% THC has not been proven yet.  "

    The majority of the varieties obtained from crosses therefore have a genetics of both Sativa and Indica, which includes both CBD and THC content. The level of THC is such that the consumer will feel the therapeutic effects of cannabis (anti-inflammatory, painkiller, etc.) without being knocked out. Other varieties with a higher rate of THC will have clear and cerebral effects, but without the euphoria often associated with psychoactive cannabis.

     

    The cannabis seeds CBD and their varieties are developed so that there is so much choice that tastes and desired effects in consumers. 

     

  • L'interaction du CBD avec nos hormones

     

    Pink and Beige Digital Wallpaper

    Le CBD est aujourd'hui bien connu pour ses multiples bienfaits, mais que sait-on exactement de son fonctionnement et encore plus de son interaction avec nos hormones ?

     

    Quel est le mécanisme d'action du CBD ?

    Qu'est-ce que le système endocrinien ? Il s'agit d'un ensemble de glandes qui se trouvent dans notre corps: la thyroïde, l’hypothalamus, les ovaires, les testicules, le pancréas, la glande pinéale, etc. Ces glandes sont responsables de la production d'hormones qui sont diffusés dans le sang. Ces hormones ont des conséquences sur notre appétit, notre sommeil, notre croissance, notre humeur, notre libido, etc.

    Quel est le rapport entre le système endocrinien et le CBD ? Le CBD est un parmi les 100 phytocannabinoides contenus dans le plant de cannabis. Les phytocannabinoides, donc le CBD, agissent de la même façon que les endocannabinoides déjà présents dans notre corps. Il agit donc par conséquent sur notre cerveau et notre système nerveux central. Autrement dit, il stimule le système endocrinien. C'est ainsi qu'il influence nos hormones.

     

    Comment le CBD affecte t-il nos hormones ?

    Le CBD affecte certaines hormones en régulant leur production.

    L'insuline est une hormone produite par le pancréas qui permet d'absorber et de stocker les nutriments dans le corps. L'insuline permet de réguler notre taux de sucre dans le sang. Les personnes atteintes de diabète n'arrivent pas à produire ou utiliser l'insuline de façon correcte. Bien qu'il n'y ait pas encore d'études faites sur l'être humain, des études réalisées en 2006 sur les souris montrent que le CBD affecte l'incidence du diabète et peut favoriser le bon fonctionnement du pancréas en régulant la production d'insuline.

    Le cortisol présent dans notre système endocrinien gère notre façon de réagir face au stress. Une surproduction de cortisol peut par exemple nous pousser à prendre du poids ou avoir des sauts d'humeur. Une étude sur les humains en 1993 démontre que le CBD peut faire chuter notre taux de cortisol, ce qui peut donc améliorer notre réaction face aux situations de stress et d'anxiété.

    La mélatonine est l'hormone du sommeil qui nous permet d'avoir un bon rythme circadien, c'est-à-dire un rythme sommeil-éveil correct. Elle est produite par la glande pinéale qui se trouve dans le cerveau. Une étude a révélée que le système endocannabinoide peut réguler la stabilisation du sommeil en activant les récepteurs de la glande pinéale dans le cerveau. Ainsi, comme le CBD agit en imitant le système endocannabinoide, ce dernier peut influer sur la qualité de notre sommeil en stimulant la production de mélatonine.

     

    Le CBD ou l'huile de CBD influe sur beaucoup d'hormones comme la mélatonine, le cortisol ou encore l'insuline. Il peut aussi soulager les effets du déséquilibre hormonal chez la femme en période de puberté, de menstruations ou à la ménopause.

    En vu de ses effets sur nos hormones, le CBD peut aussi aider à un meilleur équilibre de notre corps : appétit, soif, sommeil, tension artérielle, etc. CBD et THC sont des phytocannabinoides présents dans le cannabis mais les deux n'ont pas du tout les mêmes effets sur le corps, ce qui est à prendre en considération.






  • La 5G en France : où en sommes-nous ?

    La 5G en France, on en parle beaucoup actuellement, mais cette toute dernière génération de l'internet haut débit n'est pourtant pas encore disponible.

    Parmi la liste des pays qui bénéficient de la technologie 5G, la France se situe en septième place, selon l'association des professionnels des communications sans fil (CTIA).

     

    L'attribution des fréquences pour cette année 2019

    Pour ce qui concerne l'attribution des fréquences, ce sera cette année que les bandes passantes 5G seront attribuées aux opérateurs. Ce sera donc en 2020 qu'au moins une ville par État membre commencera à disposer de la 5G.

    L'attribution du peu de fréquences se fera grâce à une vente aux enchères. D'autres pays d'Europe comme l'Italie ont déjà vendus deux fréquences aux enchères, alors que la France n'a encore rien entamé pour l'instant.

    Selon la secrétaire d’État Agnès Pannier-Runacher, seuls les quatre opérateurs de télécommunications pourront profiter du réseau 5G, à savoir, Orange, Bouygues, Altice sous SFR, et Iliad sous Free Mobile.

    Faute de demandes, les acteurs intéressés mais qui sont extérieurs à la télécommunication sont pour l'instant écartés. En effet, 80 % des demandes viennent des opérateurs de télécommunications. Le gouvernement encourage toutefois ces opérateurs à proposer des accès 5G à ces sociétés privés, extérieurs à la télécommunication.

     

    La France ne suivra pas le modèle allemand

    L'Allemagne ayant déjà entamé ses ventes aux enchères, a réservé une partie de son réseau 5G à des sociétés privées qui ne sont pas des opérations dans la télécommunication. Cela a d'ailleurs attisé la colère de certains opérateurs de ce pays.

    Quand à la France, elle a décidé de ne pas suivre cette voie. La secrétaire d'État Agnès Pannier-Runacher affirme que « la division du spectre par un trop grand nombres d'acteurs peut entraîner des problèmes de gestion et d'interférences ». Cette dernière continue toutefois d'affirmer qu'elle ne serait pas récalcitrante à l'idée de remettre en cause sa décision s'il le fallait.

     

    Un lancement, pas avant 2025

    On parle beaucoup du 5G, mais déjà cette année, il y a aura uniquement lieu  l'attribution des fréquences aux différents opérateurs, et cela, idéalement avant la fin de l'automne.

    En ce qui concerne l'infrastructure de diffusion des ondes, sa mise en place met beaucoup plus de temps que prévu. Selon l'Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (ARCEP), il faudra attendre jusqu'en 2025 pour que ces infrastructures soient parfaitement installées et prêtes à l'utilisation.

     

    En attendant, il y aura du 5G, mais il s'agira d'une extension prise sur les infrastructures du réseau 4G déjà existant, en attente de l'implantation définitive.

    La France, ainsi que l'Europe de façon globale, a un retard sur l'avancement du 5G. Pour l'instant, seules 6 % des fréquences 5G en Europe ont été attribuées, alors que l'objectif était d'équiper au moins une grande ville par pays en Europe dès 2020.

    L'arrivée définitive du 5G est grandement attendue par de nombreux grands groupes. Cette technologie leur permettrait d'avoir un grand avantage concurrentiel et d' impacter leur développement.